Tous les articles classés dans : Muses

Ce que ses bijoux disent d’elle : Renée Perle

Une bague, un bracelet de verre ou des joncs argentés. Parfois un collier, une broche, rarement plus. Souvent, un seul bijou à la fois… Voilà ce qui suffit à la beauté de Renée Perle, dont le patronyme ne pouvait être plus chargé de promesses joaillières. Que sait-on de ce mannequin d’origine roumaine née en 1904 ? Peu de choses si ce n’est qu’elle fut la muse du photographe français Jacques Henri Lartigue avec qui elle vécut une passion intense et courte de 1930 à 1932. D’elle, restent alors quelques trois cents photographies prises par l’artiste durant les deux ans de leur idylle passée sous le soleil des côtes de Cannes et Biarritz ; d’elle, restent une beauté, une photogénie et une grâce aussi saisissantes qu’intemporelles, capturées en noir et blanc ; d’elle, reste enfin une leçon de mode et de joaillerie, qu’elle livre en arborant des bijoux riches de sens et d’indices qu’ils donnent sur sa personnalité. Car si rares soient-ils sur chaque photo, les bijoux sont pourtant bien plus que de simples ornements. Ils éclairent le …

Ce que ses bijoux disent d’elle : Paloma Picasso

C’est la force délicate d’un profil où les lignes droites ne rendent que plus gracieuses les courbes affirmées ; c’est le choc chromatique de teintes complémentaires, la grâce violente d’une beauté évidente, le charme brut de rondeurs gracieuses… Elle ou ses bijoux ? Peu importe, ils se confondent. Car au bout de son annulaire, à son oreille, autour de son cou, Paloma Picasso portent des créations qui lui ressemblent ; comme une armure, un talisman, une signature. N’est-ce pas ce que devrait-être chaque bijou ? « Lorsque vous aimez un bijou, vous sentez qu’il vous protège, qu’il vous donne de l’énergie. Les bijoux sont intimement liés aux émotions, ils font souvent écho à l’histoire d’une famille », affirme la créatrice. La sienne d’histoire est toute singulière : fille des peintres Pablo Picasso et Françoise Gilot, elle dessine depuis toujours, forcément. On n’échappe pas à son destin ? Celui de Paloma sera brillant, évidemment : au début des années 1970, elle crée ses premiers bijoux pour la marque grecque Zolotas ; en 1980, elle présente sa …