Mois: décembre 2018

Corps de rêve

Il nous fait de l’œil ce corps tout nu. Parce qu’il a des courbes parfaites, parce qu’il nous enlace et nous réchauffe le cou de son or gourmand, parce qu’il nous fait penser au bronze Arch of hysteria de Louise Bourgeois, et à ces statues antiques qu’enfant, on regardait à la dérobée (« surtout, qu’on ne nous voit pas admirer ces fesses, ces seins, ces jambes nus ! ») Mais on est grand aujourd’hui, alors on les affiche, on les assume, on les aime ces courbes précieuses. Un ras du cou en forme de corps, porté à bras le corps autour du cou… c’est là toute la poésie et l’humour d’Aurélie Bidermann qui s’expriment.

Rencontre avec Alexandra Margnat

En plein cœur de l’hiver, les bijoux d’Alexandra Margnat sont plus efficaces qu’une cure de luminothérapie : solaires, colorés, ils sont la promesse d’un été éternel. Rien d’étonnant au vu des inspirations que la créatrice épingle sur son site internet : des photos de sable doré et d’eaux turquoises, de corps ambrés et d’éclats de soleil… Franche et pétillante, Alexandra Margnat nous ouvre les portes de son bureau-showroom parisien et nous raconte l’histoire d’une marque qu’elle a construite seule, avec passion, détermination et surtout de très bonnes intuitions. Photographie d’ouverture : © Rémy Lidereau pour Mise Au Jour Quel a été votre parcours avant de lancer votre marque de bijoux ? Alexandra Margnat : J’ai travaillé pendant longtemps en marketing dans le domaine des nouvelles technologies, où je faisais de la communication, de l’évènementiel, du media planning… Au bout d’une dizaine d’années dans ce secteur, j’ai levé le pied petit à petit et j’ai commencé à monter ma marque à l’été 2010 : je faisais alors des petits bracelets. Mes créations ont eu immédiatement un vrai impact ! Quand …