Coups d'éclat, Tendances

Over the rainbow

La joaillerie n’intimide plus ni les créatrices, ni leurs clientes. Les premières s’amusent à en bousculer les codes et esquiver l’imperturbable duo or – diamants en imaginant des bijoux hauts en couleurs (de pierres). Les secondes accueillent avec joie ces joyaux arc-en-ciel, précieux mais pas guindés, joailliers sans être classiques. La création 2016 se veut donc fraîche, pimpante, affranchie ; gaie surtout. Pour faire oublier la réalité ? Au moins l’embellir…

Photographie d’ouverture : quelques bagues de la collection Memphis de Sabine Getty © Oliver Hadlee Pearch

Elles s’appellent Sabine Getty, Elise Dray, Ana Khouri, Catherine Lévy (pour Dorette) et Rachel Shaw (pour Ruifier), ces créatrices qui n’ont pas peur d’inventer une nouvelle joaillerie, moins compassée, plus vivante, plus fun aussi. Bien sûr l’or est toujours là, incontournable, mais il se plie à tous les désirs des joaillières : il zigzague entre les mains de Sabine Getty et se pare de topazes jaunes, roses, vertes et bleues ; il est rhodié par Elise Dray et fait ainsi d’autant plus ressortir le carmin des rubis, le vert des émeraudes, le bleu des saphirs ; il se fait droit et architecturé avec Rachel Shaw pour Ruifier, qui le bouscule alors de tourmalines multicolores…

Poursuivant la voie ouverte par la grande Suzanne Belperron et ses joyaux colorés, et suivie par les non moins grandes Lydia Courteille et Victoire de Castellane dont les bombes chromatiques détonent régulièrement place Vendôme, ces créatrices s’amusent donc à marier les couleurs et exalter « la richesse des contrastes » comme le déclare Sabine Getty.
Contrastée donc, mais aussi bariolée et pétillante, la joaillerie n’a jamais semblé aussi joyeuse.


Sabine Getty, www.sabinegetty.com
Dorette chez White Bird, www.whitebirdjewellery.com
Elise Dray, www.elisedray.com
Ileana Makri, www.ileanamakri.com

Ana Khouri, www.anakhouri.com
Ruifier, chez Colette